Présentation

Il existe ici comme partout dans le monde des musiques qui traduisent l’expression d’une culture, d’une langue, d’un pays ou d’une région. Elles permettent une grande liberté d’expression musicale et la jeunesse ne s’y est pas trompée, car elle est très représentée au sein des diverses formations, de fanfares, harmonies, brass band, accordéons, chorales ou musiques du Monde.

Ce merveilleux outil de communication qu’est la musique engendre la fête, la bonne humeur, la connaissance et le respect entre les peuples. Elle est depuis des millénaires source de fraternité et de paix ; sa mission fondamentale doit se perpétuer pour les années à venir. Force est de constater avec satisfaction que cette tendance se renouvelle chaque année par la présence de formations pluriculturelles. D’ailleurs, de plus en plus de groupes musicaux ne faisant pas partie d’associations se joignent à la fête et c’est d’autant plus réjouissant que la qualité est chaque fois au rendez vous !

Un peu d’histoire

La musique populaire vécue comme l’identité culturelle d’un pays et de ses habitants, se pérennise au travers d’associations cantonales et de leurs formations constituées d’amateurs passionnés, amis, familles ou personnes désireuses de participer à la vie sociale.

L’ARMP (Association Romande des Musiques Populaires) regroupe les diverses associations cantonales romandes de sociétés de musiques et de chorales, qui souhaitent être membre. Ces mêmes sociétés NON membres sont évidemment bienvenues. Comme des formations indépendantes qui s’expriment par l’appellation de « Musique du Monde ».  Sur l’initiative de la RTS, la 1ère, principal média de communication de ce genre de musiques qui diffuse par le biais de l’émission du « Kiosque à Musiques » chaque samedi matin en direct de 11.00 à 12.30, le 1er Festival des Musiques Populaires a vu le jour en en 2003.

Recette d’un succès

La RTS 1ère avec Jean-Marc Richard et « son Kiosque à Musiques » en direct et face au public fidèle, accueille des musiciens et chanteurs sur le plateau et l’émission annonce l’ouverture officielle du FestiMusiques.

Une centaine de concerts de groupes composés essentiellement d’amateurs passionnés s’expriment pendant 2 jours sur 5 scènes de la ville.

L’ Eglise St-Etienne
 La Place du Marché
 Le Pont St-Eloi
La Grenette
La Cour du Central

L’appellation de formations « amateur » n’a pour but que de respecter les règles du jeu dictées par l’ARMP, qui a pour mission de pérenniser la musique populaire romande sous toutes ses formes, car la qualité des groupes présents surprend plus d’une fois un public qui ne s’y trompe pas. Des professionnels viennent également nous rendre visite par leur prestation.

Une équipe et des partenaires

Depuis 2003, B. Héritier, fondateur et qui dirige son talent vers d’autres expériences musicales après 4 ans comme directeur, c’est au tour de P.-A. Pilet, directeur de chorales, d’ouvrir la porte de la musique du Monde jusqu’en 2015. Puis O. Hartmann mais dès 2016, Marco Cantoni, déjà actif depuis 7 ans reprend le flambeau et s’entoure d’un comité joyeux et dynamique pour poursuivre l’aventure.

Un grand MERCI à la commune de Moudon et à nos sponsors pour l’édition 2020 mais malheureusement, édition à marquer d’une pierre noire en raison de l’annulation du FestiMusiques du fait de cette terrible pandémie du COVID 19, qui nous affecte tous à différents niveaux.  L’espoir de voir une édition en 2021 demeure, grâce au maintien de ces mêmes sponsors. Merci à eux.

Merci enfin aux bénévoles sans qui le festival ne pourrait se dérouler, aux divers soutiens, donateurs et annonceurs du livret de fête ainsi que les commerçants et restaurants chaque année présents pour satisfaire musiciens et publics.

Tous (tes) les musiciens (nes) et chanteurs (ses) se réjouissent et espèrent vous retrouver nombreux en 2021 !
Merci de votre confiance et à bientôt.

Vive le FestiMusiques Moudon !
Marco Cantoni